Potosi ...

Publié le par Les Vél' Andeuses

On termine encore un peu notre acclimat. à Potosi, avant de reprendre la route pour Uyuni, ville au look Far West,  aux portes du célèbre désert de sel, le salar d Uyuni........
On va retrouver notre piste adorée ( gloups) pour 220kms de bonheur et 3 minis villages pour se ravitailler ! youhhhhhhhhouuuuu , je pense qu' on va encore bien se marrer  :-) ....
Départ vendredi 24 octobre....
ana 

Résumons ces 4 jours passés au sein de cette belle ville de Potosi, Eldorado de l'Espagne coloniale durant plus de 3 siècles, pour l'exploitation de son célèbre Cerro rico, montagne dominant la ville et riche de ses entrailles (au centre du Cerro se trouvait l'argent le plus pur). L'Europe de la renaissance n'aurait pas connu toutes ses avancées sans l'argent de Potosi, ceci au détriment du travail du peuple indien, sacrifié à l'ambition carnassière des conquérants. "Les mineurs mangeaient la montagne, et la montagne mangeait les mineurs". Les conditions de travail et le coût de la vie (le plus haut de l'histoire de l'humanité) ne leur laissaient qu'une courte espérance de vie. En 1987, l'Unesco décerna le titre de Patrimoine de l´humanité à la ville de Potosi, pour son histoire et la richesse de sa montagne.
Après 3 siècles de faste, cet ancien centre du Nouveau monde garde les traces du colonialisme : en témoigne les 33 églises et couvents, les impressionnantes maisons coloniales et la fabuleuse Casa de la Moneda (un des plus beaux musées de Bolivie, dans lequel on peut voir des collections de pièces d'argent de l'époque coloniale, ainsi que les machines utilisées pour la fabrication des pièces, une collection unique de peintures coloniales, une salle de minéralogie...). Parfois cependant, l'émerveillement cède à la tristesse. Comment oublier que cette région de la Bolivie détient le triste record du PIB le plus bas par habitant des 9 départements du pays. Et pourtant, le Cerro rico détient encore de nombreuses richesses en son ventre, mais il faudrait raser la montagne pour accéder à ses sous-sols et en faire une gigantesque mine à ciel ouvert. Tout le dilemme tient désormais entre "Monument ou Gisement" ...
Notre visite de Potosi nous amène donc à visiter ces fameuses mines, qui ont tant fait parler d'elles ! Visite déconseillée aux claustrophobes, car on se faufile dans les galeries (noir complet sans lumière) pendant 1h30. 
Avant de nous rendre sur les lieux, il est d'usage de s'arrêter dans une boutique pour faire qq achats, à donner aux mineurs rencontrés (dynamite, feuilles de coca, boissons, alcool à 95C, cigarettes...). Il faut savoir qu'aujourd'hui, beaucoup de mineurs choisissent d'être indépendants, donc de travailler seuls, dans le but de trouver le filon, qu'ils pourront revendre à bon prix, mais leur autonomie les oblige à investir eux-mêmes dans les matériaux, dont ils ont besoin pour travailler (à déduire de leur gain réel), donc au final, le salaire est médiocre, tout comme ceux qui choisissent de travailler pour les coopératives, moyennant un salaire fixe. Pourquoi choisir cette vie ? Beaucoup sont fiers d'ètre mineurs, parce qu'ils perpétuent les rites ancestraux, et ne veulent pas ètre simples vendeurs dans la rue (mal reconnu) et puis, ils ont un travail, c'est leur vie... toute leur vie. Le sacrifice d'une vie pour faire vivre sa famille (certains enfants de mineurs préfèrent aller travailler à la mine avec leur père plutôt qu'aller à l'école, d'autres y vont parce que leur père est malade...).  Le travail est usant (10h par jour, 6 jours/7... à la seule lueur de leur lampe frontale), l'espérance de vie de 45 ans ; ils mâchent de la feuille de coca à longueur de journée, pour ne pas penser, ne pas avoir faim, diminuer leurs peurs. Les lâchers de dynamite ne doivent avoir lieu qu'à 12h tous les jours... règle de sécurité, mais quelle sécurité ?  Aujourd'hui, l'argent pur à portée de main est rare et les mineurs extraient essentiellement un complexe de minéraux (Etain, Zinc, Argent).
Marquée par cette visite... OUI, très certainement. On imagine l'angoisse de vivre sous terre !!!
Pour finir, nous sommes passées rendre visite à l'association "voix Libres", qui nous a accueilli très chaleureusement autour d'un thé. Nous avons pu discuter un moment avec une éducatrice (3 éducateurs pour 80 enfants), qui nous a expliqué le fonctionnement du centre. Moment très intéressant.
Voilà pour aujourd´hui.
Hasta luego a todos et muchos besos de Sandrine.      


        

Publié dans Archives Octobre..

Commenter cet article

Caro 30/10/2008 13:44

Ha voui... L'Angleterre lol, j'avais déjà oublié cet épisode de ma vie :) Et bien je n'y suis restée qu'une semaine :o je sais c'est pas bien mais bon, déjà je voulais pas être fille au pair et surtout pas en England, j'avais juste envie de partir tu sais bien... Du coup, je suis arrivée là-bas, et j'ai bossé direct 10h par jour avec 4 enfants à m'occuper... donc... haaaaaa pétage de câble. La famille était trés gentil mais c'était pas du tout ce qui me convenait surtout que j'étais dans la campagne profonde, la ville était à 5km... Bref mauvaise famille, mauvais pays, mauvais choix, grosse erreur...
Mais j'ai d'autres projets en tête avec mon copain (^^), on est sur le coup là... Mais je t'expliquerai tout ça quand tu reviendras, tu me mettras pleins de belles images dans la tête et ça me donnera encore plus envie de me donner à fond dans les préparations...
Je t'embrasse trés fort, ainsi que toute la famille !

Caro 29/10/2008 07:35

Hoooo !!!! Au fait, il neige chez nous !!!

Caroline, la pitite cousine 29/10/2008 07:33

Coucou les filles !
Bon et bien, ça va faire 6 jours qu'on a pas de nouvelles quand même ! Et bah voui, la magie d'internet... fallait pas commencer à écrire tant de pages, maintenant on en veut plus, beaucoup pluuuuussss !!!! Mais je vous avoue que je n'ai pas tout lu depuis le début (honte à moi) mais papa et maman vont sur le site tous les jours !
Ho et j'ai rehonte paceque je t'ai pas souhaité un bon anniversaire ma cousine, chuis désolée !!!! alors happy birthday... comment on dit en espagnol ?
En tout cas je pense trés fort à vous et je raconte à tout le monde que ma cousine est partie comme une grande à l'aventure ! Chuis fière de toi même si je te l'ai pas beaucoup montré !
Je vous embrasse et je pense à vous trés fort.
Gros bisous Sandrinette.

Les Vél' Andeuses 30/10/2008 02:52


Merci cousinette !! trop gentil ton message... mais dit donc, tu n'es pas en Angleterre ?! Que passa ?! ;-) Je vous embrasse trés fort et profitez bien des 1ers flocons de neige !!
Hasta luego de Sandrinette.   


gerard 27/10/2008 19:39

Bjr Anne Laure
un peu surbooké en ce moment profite au max avant de retrouver la vie dite civilisée (ou les gens se font la tête, grognent etc...)
je vois que tt se passe bien tt mieux que de beaux paysages, des gens sympas et souriants (l'argent ne fait pas le bonheur!)
tt le monde se joint à moi et on t'embrasse
bonne continuation
gérard

mady 26/10/2008 21:19

bonjour les bibiches . aujourd'hui 26 : personne. pas de supporters! c'est surement le changement d'horaire! ça y est nous sommes a l'heure d'hiver berk! mais ne vous inquietez pas ils sont tous derriere leur ordi,ils attendent...de vos nouvelles et revent...ils est 21h pour nous et pour vous 16h peut etre cherchez vous un bon plan pour bivouaquer!!! toujours avec vous , nous vous embrassons tres tres fort toutes les 2 : stephane,vero,camille,papou,lorris ,max et mady