La traversée du desert du Lipez...version Ana

Publié le par Les Vél' Andeuses

Hola Amigos ! nous voila de retour ! ou plutot  enfin  arrivées.!!!

Nous venons de terminer notre traversée  du sud Lipez, donc quitter la Bolivie pour rejoindre le Chili !
Il nous a fallu 12 jours...460kms parcourus entre Uyuni.., derniere grande ville du sud de la Bolivie,  et San Pedro de Atacama, ville posée au milieu du desert du meme nom, au nord du Chili...

le coeur du lipez...



12 jours de paysages fous, de lagunes multicolores, de salar sans noms, de volcans imposants, mais aussi de délires, de folie,  de soupes aux pastas qu' on ne peut plus voir en peinture,  de gonflements, d'essouflements, de sable, de vent, de rires, de mal de montagne, de peur aussi....
Croyez nous, on a le sentiment de revenir du bout du monde !

Petite retro. de cette traversée tant redoutée et adorée du monde cyclo...

je vais plutot essayer de vous raconter  nos emotions, pour le paysage, je pense que  l 'album photo du LIPEZ  le fera sans doute mieux que moi, tellement il est difficile de decrire ces paysages d' un autre monde....

c' est parti !


 La traversée du sud lipez est pour nous, L' ETAPE qui nous a fait fantasmer , parler et cogiter pendant une année..on s'est posé la question...que faire...on  se lance ou pas, on se fait tranférer en 4+4 comme la plupart des cyclos ou pas....mais il n' y a qu'à trainer sur les forums  pour comprendre....c' est un trip à velo qui fait énormement couler d'encres, et d' encouragements par ceux qui se sont lancés face aux inquiets , alors, grace aux topos et conseils de copains cyclos, nous aussi on veut y aller !


04 NOVEMBRE . THE BIG DAY !


Nous quittons Uyuni apres une big preparation, aidées par nos 2 copains cyclos genre anges gardiens, qui  ont reparé notre rechaud, revisé nos velos, nous ont offert des portes bonheur...vraiment une belle rencontre   !

 La surprise du matin, Ling, un cyclo Japonais, qui voyage depuis 2 ans et vient d 'ALASKA (il a roulé 20 000kms..) nous attend devant l' hotel...il part avec nous ! ah bon ?

les cyclos au cimetiere des locos





Ana "la bruja" (sorciere en español,ne rigollez pas, les Lamy copines, pour une fois c' est moi qui le dit...) n' est pas vraiment emballée..
." tu comprends Sandrine, on ne le connait pas, il parle ni anglais ni espagnol, on connait pas son rythme, et puis on est bien toutes les deux ! "
mais Sandrine " l' altruiste " de répondre ..."mais Ana, on ne peut pas le laisser faire la traversée seul, le pauvre, sinon il reste là ! "

et Ling sera un formidable compagnon de route...

Andrei et Gerard nous accompagnent pour quelques kms jusqu' au  cimetiere des locos, cette fois c' est l' heure de se quitter, hé ohhh il est midi les gars, c'est pas une heure de depart cyclo , alors hasta lueguo amigos, gracias para todo !

le nouveau trio au depart...



Nous empruntons la direction de San cristobal, par une belle piste  bien roulante, dans un decor de pampa grillée ...on posera le bivouac 50kms plus loin..


05-06 NOVEMBRE....NOS DERNIERS VILLAGES


On part en direction de San cristobal  puis enfin Alota, dernier village avant de rejoindre le coeur du desert du Lipez...on veut s' offrir une derniere nuit en pension, une derniere douche aussi.. ....


le Lipez commence bien pour moi...je fete ma premiere gamelle....
une belle descente, chouette, je pars bien emballée comme d' hab, mais Gabby part en luge dans un banc de sable, et moi je pars en vol plané de l' autre coté....

"""nooonnn !! pas pendant le lipez !!!"""
j' ai juste le temps de c
ette pensée avant de m' écraser sur mon épaule gauche, et de taper la tête au sol...
beaucoup peur, beaucoup mal, pour peu de mal finalement, vu les grosses pierres retrouvées autour de ma tète...bilan...
l' épaule et le bras gauche amorphe, un  scalpe de peau du crane,  et les cervicales coté droit  bloquées....mais surtout  l' impression d'avoir la tête sous un buldozer pendant les 50kms restant de la journée... mais mes supers coequipiers me prennent bien en charge, me ramassent, rassemblent gabby, et Sandrine me concocte une ordonnance de tonnerre..
cortisone, 3grs antalgique jour, baume du tigre...
je me fabrique une minerve avec chaufferettes et bandeau... le lipez a un bras pour moi, ca va bien commencer...


alota, village desert...



07  NOVEMBRE...ADIEU ALOTA, PROCHAIN VILLAGE DANS 300KMS AU CHILI...


Youhouuuu,  les choses serieuses et exitantes vont commencer !!! ...le "dueno" de notre pension nous indique comment rejoindre les pistes des lagunes...on souhaite quitter le camino principal , selon lui c' est tout simple, il suffit de passer entre les 2 volcans  que l' on voit au loin, puis au col il suffit de basculer  de l' autre coté et nous retomberons sur l 'autre piste principale, celle qui arrive de  san Juan...facile !!!!!

Forts de ces indications, nous prenons la route...nous ne sommes equipés que de cartes élaborées par des cyclos, la region n' a pas de carte precise... mais nous avons nos boussoles...et puis de l'instinct ! hi hi hi
dur dur ce matin le depart pour moi, la douleur dans la tete est partie, mais mon cou toujours bloqué et mon bras gauche n' a plus de jus, si je m' en sers je me reçois des décharges électriques...bizarre...on pense a un nerf coincé...Sandrine pour me soulager me kidnappe en douce ma cote- part de tente, s'inquiete régulierement de mon état, et Ling est plein de gentillesse...on forme une  équipe super soudée !

le clan des masques noirs...protection max du vent et soleil

Nous voila partis,avec une provision alimentaire de 10jrs environ, et une provision d'eau de 2jrs, soit 8litres, pour finalement affronter 36kms de montée, et 900m de D+.....ce qu' il va falloir  gérer c'est l'eau...mais sur la piste principale que nous allons rejoindre, il y a des possibilités de ravitaillos tous les deux jours, aux refuges des lagunes, établis pour les tours opérateurs..

Très dure cette premiere journée...mais le paysage devient de plus en plus sauvage, on traverse une superbe vallée de rochers, totalement arrondis par le vent et le temps, de toute beauté...il nous faut pousser 20kms ...j' ai ma strategie...pas bien rapide mais efficace....bras mou posé sur le guidon papillon, et bras droit tire le velo sous la tige de selle...c' est epuisé qu' on pose le bivouac a 4400m...Sandrine commence a avoir du mal a respirer, et Ling souffre d ' un velo bien trop chargé...

le trio dans la vallée des roches arrondis...


Mais on est heureux, demain il n' y aura plus qu'a  basculer de l' autre coté ! et on pourra recharger en eau, tout les deux jrs il y a des possibilités, il suffit de ne pas les louper !
Sandrine  se sent de moins en moins bien, aie, les premiers signes de l'altitude (grosse fatigue, vertige, perte d'appétit)....on ne peut s' empecher de se marrer  dans notre tente,  baptisée tente hopital, entre les nausées de l' une et les douleurs de l'autre, dans nos duvets oranges, on forme une sacrée équipe de jumelles toutes cassées !
Ling assiste a tout ca, tout sourire...on remarquera qu' il sourit tout le temps, meme quand ca va pas... :-)


08  NOVEMBRE....HEUUU MAIS OU SONT LING ET LES VELANDEUSES  ?????



Samedi matin, le  trio reprend  la piste......on continue à pousser, à monter, dans un paysage de plus en plus escarpé.....bizarre.......
et oui, on se rend compte que nous sommes bien au milieu de volcans, mais lesquels ?
il y en a de partout...et des pistes aussi...
mais  pas de passage de 4+4...on comprend que pour rejoindre la piste principale du Lipez, on a choisi un itinéraire peu frequenté, car les passages sont très escarpés et ensablés.....
on traverse un magnifique mi-salar, mi- lagune, on ne sait pas trop...les volcans ont des degradés de couleurs rouge orangé jaune...c est de toute beauté...


mi lagune mi salar....le premier inconnu du jour... 


soudain un 4+4, vite on le fait stopper !!!!!
," youhouu, savez vous si on arrive bientot a la laguna hedionda ?"
" ahhh mais vous n' etes pas du tout sur la bonne piste, la`vous allez vers la laguna salinas "
" et bien pourquoi pas, on ne la connait pas, il y a un refuge, et de l' eau la bas aussi ?"
" mais pas du tout,  il n' y a rien, on y va, rejoignez -nous la bas je vous expliquerai ""

  Et il demarre rapidement en nous laissant....bon, on a retenu qu' il n' y avait pas d eau, gloups,  on est au 2eme jour,   et nous devons vraiment recharger..c est fou ce qu' on peut boire avec l' effort et l ' altitude !.
Sandrine et moi n' avons plus qu'1demi litre a peine...sur les 8L du depart d ALota...Ling, il lui en reste 3L...ouffff
mais bon on va vite rejoindre le 4+4 et lui demander de nous depanner en eau...


on ne fait que pouuuuussssser......


3heures plus tard de poussage, toujours a 4500m d'  altitude, et seulement 15kms plus tard...apparait sous nos yeux  emerveillés une superbe lagune, habitée par des centaines de flaments roses....
sur ses rives, d'étranges ruines d 'un village...
le spectacle est à couper le souffle, cette lagune moitié sel moitié eau est d' une beauté incroyable...la lagune apparait et il nous faudra plus d 'une heure de poussage pour atteindre ses rives....nous marchons toutes les deux cote à cote, Sandrine toujours bien fatiguée par les effets de l' altitude,  et moi bien abimée par mes poussages à un bras.....d' ailleurs une enième chute du velo dans le sable me fait craquer de douleur et je fete mes premieres larmes Lipezienne...

Pourtant cette traversée dans ce sable ocre de toute beauté restera un souvenir tres fort pour nous deux...on se  soutient comme on peut...nous savons que le fameux 4+4 ne sera plus là, pfeuuu 3heures apres, et on n' a recroisé aucun vehicule...

 Ling est parti de l' avant à la recherche d' une source d' eau, et nous savons depuis midi que nous sommes perdus, entre deux pistes....bien sur il suffit de continuer celle-ci pour tomber sur la piste principale, vu que nous allons plein ouest, mais combien de kms nous separent de cette fameuse piste frequentée par de nombreux   4+4... ?
  on n' en sait rien, d 'ailleurs les kms ne veulent plus rien dire, on parle en jour et heure de poussage....


au loin la laguna salinas apparait......


notre big inquietude est l'eau, c' est terrible de se retrouver sans eau, à cette altitude, au milieu de montagnes de sable...on en rigole, on est samedi, je pense a mes proches en France, je m'imagine  ce qu' ils font.....

c' est un sentiment tres etrange qu 'on ressent tous les 3....
on pose le bivouac face a cette merveilleuse lagune...contre les ruines d' une maison..
Ling a recuperé et fait bouillir de l' eau de la lagune....
il faut garder les 3l pour demain, on est trois, on a pas le choix...
on trinque tous les 3 a cette eau souffrée, c 'est terrible l' odeur d 'oeuf pourri qui s'en échappe....je filme ce moment qui finit par nous faire rire...
ce village demoli nous intrigue vraiment...on n'a qu' une hâte, c' est connaitre son histoire ...un four à pain est intact, on ne comprend pas cette desertion...ce sera la premiere enquête que nous ferons en retrouvant du monde !

ce sera le plus beau et le plus sauvage bivouac de la traversée...nous sommes vraiment crevés, nous avons encore poussé plus de 20kms sur les 33 kms du jours, et passé un col a plus de 4600m...cette nuit il fera  moins 7degré, mais comme d'hab, avec notre super équipement, nous n' avons pas froid..

notre lagune adorée...salinas...



DIMANCHE 09 NOVEMBRE...ON Y CROIT FORT !

Au reveil, et tout au long de cette journée, pleins de pensées pour ma  maman ... alors petit message perso ...
""" bon anniversaire ma petite mouni !!!!! """ je calcule que pour la 5eme année de suite, je suis au bout du monde pour ton anniversaire...et je me dis que l' an prochain, je serai avec toi, c'est decidé ! """"
 Je t'ecris un petit message dans le sable, devant la lagune, que Sandrine immortalise avec moi devant... je suis persuadée qu'avec ton 6eme sens de mère poule, tu ressens  qu' il se passe des choses bizarres de notre coté...mais je me dis qu' on est dimanche, et en plus jour de ton anniversaire, alors je sais qu' aujourdhui tout va s'arranger !!
Il flotte une ambiance bizarre ce matin au bivouac, nous décidons de reprendre la route, nous avons hesité  à rester pour attendre un 4+4..mais finalement nous chargons nos bouteilles d'eau souffré, pastille micropur  a l'appui, et Ling nous partage sa provision d' eau pure....

remplissage de bouteille...gloups plus soif d' un coup...



LING  a cuisiné soir et matin a l 'eau de la lagune, Sandrine et moi avons preferé manger froid, et sec...l'odeur et les excrements des flamands rose nous emballent pas trop...ce sera qu 'en cas de soif extreme...on part avec nos 8  litrons troubles quand meme...

on reprend nos poussages plein ouest,  Zazie me chante en boucle que je suis un homme de cromagnon, un homme au coeur de Lion, je me sens d'un coup très resistante avec tout ca  :-) ...vous rigollez mais ca marche !

soudain, un vrombissement, youhouuuuuuuuuu un 4*4, on saute de joie et l 'arretons à grands bras !
 en 10sc on explique qu 'on ne sait pas où on est, et surtout on ne connait pas le prochain point d'eau,  qu' il ne nous reste que de l' eau de lagune,
un couple Bolivien adorable à son bord nous rassure et nous explique que nous sommes a 20kms de la piste...le touriste chilien a l'arriere saute du vehicule pour nous offrir de l 'eau en profusion....
un moment de joie inimaginable nous envahi !

notre 4+4 fournisseur de agua !


3 heures apres, nous arrivons sur la piste principale,  ou passe des dizaine de 4+4 playmobiles...
quelle joie de les voir et entendre !...
apparait sous nos yeux un panneau genre !" vous etes ici! "...en plein desert...surealiste et tellement rassurant !

Ce panneau indique   "l' hotel du desierto, " ...à 2 kms, hotel que j 'avais critiqué en apprenant sa nouvelle existence...
" mais a quoi ca sert ! y'a des refuges vers les lagunes, pourquoi faire un hotel au milieu de nul part "!!! 
et oui....
 et bien il sert  cet hotel, sans lui on se trouvait a 3jrs de la laguna colorada et donc à 3jours de plus de notre reserve d' eau..!!!! .gloups...

nous passons l' apres midi dans cet etablissement tout confort, le patron nous offre gratuitement  douche chaude et  mème une chambre...
c' est fou...
il a adoré l' histoire de l' eau de lagune, j'adooore la raconter en faisant des grands gestes qui simulent les tortions ventrales, ils en sont friands, hi hi hi, et ils roulent tous de grands  yeux en apprenant qu' on en a bu.....

au loin, l 'hotel del desierto


mais on finira par dormir dans notre tente car un chauffeur mécontent de notre présence, a menacé si nous restions dormir dans la chambre d 'accueil... 
cette apres midi de repos est un vrai plaisir, on parle avec de nombreux touristes et guides, et on apprend la veritable histoire du village abandonné, qui s 'appelle Calchi....
 il a été deserté il y a 15ans, trop de froid, de vent, et surtout pas d' eau...:-) ...
Ses habitants sont partis dans la vallée, principalement vers Alota...avec Sandrine, on l' aime trop ce village, croyez nous, on ne pourra jamais l'oublier !

Nous rencontrons a l' hotel deux jeunes belges tres sympas,  qui promettent de donner de nos nouvelles sur notre blog, on espere que la familia trouvera leur note ! Merci à Julien et Marie !!! 

Maintenant nous envisageons la suite du programme avec plein de legereté, bon la verité ca change guere de nos habitudes ca, hi hi , et c'est avec humour qu 'on repense à ces 3 jours un peu stressants !

Nous avons parcouru 250KMS depuis  Uyuni....soit un peu plus de la moitié...ce soir on se couche en rigolant de notre chance, mais aussi  de notre imprudence et  inconscience... gps et carte detaillée ne semblent pas inutiles finalement...
Une bonne nuit plus tard, cette fois par  moins 11degré....et la suite devra nous mener....


En quittant l ' hotel du desert, tous frais et dispos....


10-11 NOVEMBRE ..ARBOL DE PIEDRA ET LAGUNA COLORADA !



Nous quittons notre hotel del desierto apres un bon petit dej' à volonté.....les pauvres...face à des cyclos ne jamais proposer à volonté...! c' est curieux ce que l' on peut avaler !!!

on repart sur notre piste adorée et ensablée, on traverse une immense  vallée rouge entourée de volcans, c'est la fete aujourdhui, plus de denivellé...

Objectif du jour, dormir à l'arbol de piedra, curiosité en pierre, il s' agit d' un rocher sculpté en forme d' arbre, par le vent...30kms plus loin,...nous pousserons encore 20kms, mais les 10derniers seront pedalés, a chaque fois ça donne des cris de joies"""  wahhhouuuu, on rooooule !!!!! "
Depuis Alota et la rencontre du coeur du desert, on se maintient a 30kms jours... on ne peut pas faire moins, pour respecter un certain timing, quand meme, mais en meme temps on ne pourrait pas faire plus, on pose notre tente jamais avant 16h, et souvent sur les genoux !

Mais on recupère bien chaque nuit, et chaque matin j 'ai le sentiment de repartir en grande forme...

Pourtant chaque membre de l' equipée a des petits soucis...qui nous font quand mème bien marrer !

la traversée du desert pour chacun a sa maniere...


Sandrine souffre tjrs de l' altitude, avec des moments hauts et des moments plus bas, donc de la fatigue plus que d' acoutumée, c'est bizarre ces effets sur notre organisme, moi je me sens en  forme, hormis mes persistantes douleurs musculaires, et Ling....et bien notre Ling a des soucis digestifs  assez embetants depuis l' abus d 'eau de lagunes...je vous passe les details, hi hi hi ! mais au moins, l'équipe est bien equilibrée !

on arrive à notre superbe arbol de piedra, le spot de Sandrine, poser la tente devant, c'est clair que ça le fait grave, quand on connait son attrait touristique !!!

Ce soir grande cuisine, un guide nous a offert carottes et patates, les personnes croisées adorent nous offrir à manger, gloups on est deja bien chargé mais c 'est tellement gentil qu 'on ne se voit pas refuser ! les copines, ne rigoller pas, imaginez moi assise dans le desert, en train de peler et faire cuire une pomme de terre dans mon petit rechaud ,  moi qui en France n 'est jamais acheté un légume non deja cuit et  congelé de ma vie ! comme quoi...l 'influence du desert ...terrible :-)

C' est comme ca que j 'ai recuperé pendant cette traversée... 4 carottes et 4 patates , 2 mangues, et 1pot d'1 kg de confiture...qui a fini tout etalé dans ma sacoche...trop gentille on est, je vous le dis : -)

Sous un vent hurlant on va se coucher...ce sera la nuit la plus froide...moins 11degré...et comme d'hab, meme pas froid...mais notre Ling souffre du froid, il est mal equipé , on ne comprend pas ce qu' il a dans ses sacoches bondées...il n' a mème pas une 2eme polaire , alors on ne parle pas de doudoune ! mais il refuse nos propositions de prèt de polaire, pourtant elles ne sont pas toutes roses ! :-)

reveil a 6h agité...que ce passe-t- il...mon dieu...

des dizaines de 4*4 dans notre chez nous !!!
héééeéé mais vous exagerez ! !!!!!

en fait l'arbol est un spot de levé du soleil, gloups, mais le plus drole...c'est qu'au lieu de photographier notre arbol,  ...on devient la cible de leur objectif !!! A chaque passage de 4+4 on a le droit a de grands bravos, de nombreuses photos, encouragements, et c' est clair c est pour nous des moments trop marrants et encourageants,   mais là ca depasse tout, avec Ling on pose sur nos velos, on a meme droit a une interview filmée d' un Belge qui nous dit cash ....
""" pour moi vous etes des fous, un desert de sable en velo, dans le froid et a cette altitude,  c est un defi ou un pari , mais pourquoi?""
la reponse fut " c'est un trekking a velo, plutot qu'a sac a dos, et bien pourquoi pas ? "
 autant passer pour des illuminés, parce que ce qu' on ne veut pas lui dire, c'est que nous, l'arbol, on l' a eu pour nous tout seul pendant des heures, et meme une nuit entiere,  et lui , il a eu droit a 10minutes avec 10 autres vehicules...
et c'est a chaque fois pareil pour toutes les beautées de ce sud Lipez ....., et croyez moi, ca vaut toutes les traversées ensablées du monde...!!!!!!
MAIS CHUUUUT, faut pas trop le dire que c' est possible, ca risquerait d' attirer bien trop de monde....!!!

l ' arbol de piedra....


Maintenant qu' on est reveillé tot, on part pour la laguna colorada...objectif...se poser dans un refuge, si si ! et profiter de cette lagune d'une beauté irreelle, d' un rouge eclatant, connu pour etre habitée par les colonies de flamands roses les plus rares au monde....

on arrive en fin de matinée, on pose nos velos chez une mamita , reserve nos lits .....chouette, 1ere nuit a l' interieur depuis Alota, c 'est sur, il va faire au moins plus 3 degré ! ...

nous passons l' apres midi à flaner au bord de cette lagune, enfin, le vent dans ce secteur est tellement violent qu ' on tient difficilement debout, alors on flane aussi sur nos lits...et on passe du bon temps à  babasser avec les autres touristes, toujours aussi curieux, et c' est toujours avec plaisir qu on s' echange nos impressions voyages....


la laguna colorada



12- 13 NOVEMBRE...EN ROUTE VERS LES THERMES POLQUES


on part tot de la colorada, pas de bivouac à replier, et surtout on veut gagner du temps sur le vent.....chaque jour vers 11h il devient super violent et arrive à nous faire perdre l'équilibre, deja precaire..
cette traversée du desert, on la passe  ensemble mais beaucoup seul...
chacun marche a son rythme, son soufle, le vent et l 'altitude empeche toutes conversations, on reste tjrs a vu les uns des autres, mais on reste dans notre monde de reve et d 'observations...
et lors de nos nombreuses poses "rassemblage", on peut alors partager...

c est pour nous tous une traversée du desert, dans tous les sens du terme....mais je pense que ça nous fait un bien fou !

Bonne nouvelle, depuis l' entrée dans le parc national AVAROA, aux portes de la laguna colorada, et bien on roooooule vraiment !!!

le paysage reste toujours sublime, dur à decrire, je sais que l ' album le fera  bien mieux que moi, on s' eleve de plus en plus, on va passer un col proche de 5000m...

le vent est si fort qu' on pourrait s envoler....


.On tient le choc, mais quelques nouveaux symptomes apparaissent, qui nous font mourir de rire chaque matin...
 """" ahhhhh mais t'as vu ta tete ???
ben non,  pourquoi ?
et bien , tu es ENOOOREMEMENT ENFLEE !!!!! """"
On aura dormi pendant 10 jours entre 4400M et 4800M....faut pas s' etonner de goooonfler....

on pose le bivouac à plus de 4700m, pas le choix, on a pas le temps de passer le fameux col proche de 5000m...comme d'hab on a fait nos 30kms et on a calé....

cette nuit le vent sera tellement fort qu 'il arrivera à tapisser l'interieur de  notre tente de sable, il fera  moins 7degré, et plus que jamais cette nuit là on aura la sensation d 'ettouffer ....
on se rassure, on ressent les memes sensations d oppressions, on en parle la nuit """ ca va pas, tu opresses ?? """
 on sait tres bien que le manque d 'oxygene en est la raison, alors on se redresse, et on souffffllle.....on se caaaaaalme...et on finit encore par en rigoller !

13 novembre, on file vers une destination qui nous emballe !!!!

imaginez........se baigner dans des eaux chaudes naturelles à 38 degré, alors qu' il gèle dehors....ce sont les thermes polques, au bord du salar Chalviri, encore un paysage qui dechire tout, point de vue beauté !

Alors pleins d' entrains, on fonce tous les 3 vers  notre prochain objectif bivouac, la nuit agitée est vite oubliée...nos narines sont chatouillées par des odeurs d 'oeufs pourris, on passe a proximité des geysers sol de mañaña, ce sont des fumerolles s' echappant du sol, faut pas oublier qu' on est dans une region volcanique en pleine activité, a 4990m d 'altitude...

on s' offre ensuite une belle descente sur la laguna chalviri, youhouuuu on est ravis, on va dormir un peu plus bas, vers 4400m d' altitude...mais surtout se tremper et faut le dire, se laver, dans ses eaux  bouillantes...

ouuuf pas d' autre touristes, on a moins honte d' exiber nos jambes velus et l' odeur de fauve qui va avec....hi hi hi

dans les thermes d eaux chaaaaudes....


il faut nous voir tous les 3 , rigoller et nager....quand soudain....

Des  cyclos !!!! """ héé amigos ! incroyable, nous aussi on est cyclo !"

"" On le sait, 2 francaises et 1 japonais, vous etes supers celebres dans le desert,
depuis qu' on nous a dit que vous aviez un jour d 'avance sur nous, on essaie de vous rattrapper ! """
incroyable....et  quel plaisir  de se retrouver ....

Nous voici à 6 cyclos, 2 allemands et 1 francais de plus, le 2 ème francais, trop malade, se fait poser par un 4+4 à San Pedro...
On demande a la mamita du refuge de la lagune, si on peut dormir sur son plancher pour quelques bolivianos...il n' y a qu' un refectoire pour les agences aux thermes, pas de chambres...

laguna chalviri, des thermes polques


Et nous voila tous les 6 bien installés pour la nuit,  on decide de finir les 2 jours qui nous separent du Chili, tous ensemble...5 velos classiques et 1 couché, c'est clair, nous aussi on va tenir de la place sur les pistes !

14 NOVEMBRE ..VERS LAGUNA  VERDE....

mon dieu.....je suis tellement gonglée ce matin que ni mes mains ni mes pieds ne veulent rentrer dans leurs habitats respectifs..c'est à dire gants et pompes....
je peux a peine cligner des yeux, que de fous rires, mais franchement je me sens aussi gonflée de l' interieur que de l' exterieur et cette fois c'est flippant !..resppppiiiire......heuuuu Sand, t'es sur que je vais redevenir normal un jour?

moi aussi à ma maniere je suis touchée par le mal des montagnes, Sandrine va mieux, ses symptomes sont assez cycliques mais elle arrive à garder le rythme malgré tout !
notre Ling, lui, aime dire qu' il est fatigué, mais on n'en sait pas plus...:-)

C' est  temps de redescendre....trop de nuit et d' activité trop haut, c est clair...
meme si on se sent bien, le corps commence a dire le contraire...

on quitte le plancher tres tot, a 6h la mamita prepare des petits dejeuners pour les tours operateurs...aujourdhui nous voulons rejoindre la laguna verde,  au pied du Licancabur...40kms nous separent, nous allons emprunter la piste qui traverse le desert Dali, nom donné a cause de la ressemblance de certains tableaux du maitre, avec ce paysage coloré et parsemé de gros rochers....
on passe un col a 4800m pour ensuite redescendre dans une vallée de sable blanc...

depart des 6cyclos...


La laguna Blanca, voisine et presque mitoyenne de la laguna Verde, nous apparait en contrebas, des kms avant.....le vent est toujours present, la petite troupe agrandie progresse lentement  ...les 4+4 se marrent en regardant   notre caravane, nous aussi d' ailleurs...

Sandrine et moi posons notre tente devant la laguna Verde, à quelques metres de ses eaux mousseuses, les garcons partent plus loin se proteger du vent contre une maison en ruine ...mais nous, notre trip c'etait de dormir DEVANT cette lagune, qui a un gout de fin de traversée...on est a quelques kms de la frontiere......

bivouac a la laguna verde



15 NOVEMBRE...ARRIVEE A ATACAMA...!!!.

 les garcons nous rejoignent au refuge blanca, on s' offre un big petit dejeuner avant de quitter le parc national...et passer la frontiere... 65kms nous separent de San Pedro de Atacama, on va perdre plus de 2000m  d' altitude et gagner plus de 25degré.....


il nous reste plus que 16 petit kms Boliviens...nostalgie....cela signifie fin du Lipez, mais aussi de ce pays qui nous a si bien accueilli....
à la sortie du parc Avaroa je retrouve notre ami, employé du  parc national, qui sillonne en moto les abords des lagunes  , et qui nous a longuement parlé chaque jour depuis colorada...

il s' approche de moi et me sert dans ses bras, en me disant, " que le vaya bien, tengo un recuerdo para ti" tout en m' offrant une carte postale de sa lagune.....
la gentillesse et simplicité Bolivienne...tout ce qu' on a tant aimé....et qui va tant nous manquer !


dur dur....je sens que j' attrape le lipez blues !!!!! je ne sais pas si je suis heureuse ou malheureuse dans finir....
pourtant, si cette traversée n'a été que beauté, ca n'a pas été toujours facilité...

Finalement la traversée du  LIPEZ,  c'est un peu comme un amoureux qui rend malheureux...
 on en rêve longtemps, on se bat pour le conquerir, il nous fait beaucoup souffrir,  et quand enfin on arrive à le quitter, il reste notre plus fort et plus beau souvenir....

Un panneau au milieu de nul part indique Chile,.....j'ai super peur de traverser....
au-dela, ce sont les deserts  chiliens, arides, et les cotes du Pacifique....

nous dévallons tous les 6 les derniers kms.....pour arriver a SAN PEDRO....

frontiere chilienne....



En 12 jours, Nous avons parcouru 460 kms  et vecus 10jours a plus de 4400m d'altitude dans un univers de sable et rochers......c'est vraiment dur d' atterrir apres une telle traversée...


 Pour l'heure, les velandeuses vont se poser aàSan Pedro, mais ce qui est sur, c'est que leurs reves vont etre peuplés de lagunes, sable et flamands rose pendant quelques nuits encore......

Ana

Publié dans Archives Novembre...

Commenter cet article

Yves 09/12/2008 12:04

Je découvre votre blog ; je me suis dirigé, tout naturellement, sur votre article et vos photos du Sud-Lipez :
BRAVO. NADA MAS QUE DECIR.
Je repartirai en Amérique du Sud, je retournerai dans le Lipez avec mon Amoureuse...
Merci.
Que les vaya bien, suerte,
Amistades,

Yves.

colette reymond 28/11/2008 09:59

merci pour ces si belles photos de la lagune verde et san pedro d'atacama , le désert de sel d'ana et la vallée de la lune......que de souvenirs merveilleux pour les yeux......toute la beauté du monde......bravo pour l"ascension du licancabur.....comme le monde est plus beau la haut......mais le record à battre est de 5880m!!!!!!
mille bises de colette.......et bon départ pour le sud qui vous réserve bien d'autres émerveillements....

Les Vél' Andeuses 28/11/2008 18:34



merci Colette. Oui je pense que pour vous, ce doit être de merveilleux souvenirs et si je me souviens bien, ce sont des parties que vous avez rèalisez à pied non ? D'oú à oú ?? Vous êtes la plus
forte, je l'avoue. Du haut de mes petits 5500m, que je n'arrive pas à dèpasser !! Bouuuuuh !! peut être un jour.... Gros bisous Colette. A mon retour, on se fait un bon resto !! Impèratif !!!
sandrine


 



santucci jean louis 26/11/2008 19:42

Tous les jours on est sur GOOGLE EARTH ,on vous suit pas à pas .....derriere mon PC ,je suis monté sur le villacanbur ,quelle vue sur le la vert.... il y avait un petit point ,c'était surement anna......
à san pedro ,j'espére que vous avez visité le stade de foot ,et l'aeroport
à votre retour ,il va falloir vous mettre en quarantaine (le trafic,le bruit ,le stress, la pollution) il faudra se rehabituer
continuer à nous envoyer des photos ,et de superbes anecdotes ..... grace à vous on peut rêver ,et penser à toutes ces belles choses que nous ignorons
bises à tous les 2 (à tous ,car je ne sais plus combien vous êtes
jean louis

Les Vél' Andeuses 28/11/2008 16:54



ah ah ah sacré Jean Lou, a chaque fois tu me fais mourir de rire avec tes commentaires ! j' espere que t as pas pris le mal des montagnes sur le licancabur ! :-)


le bruit la chaleur...on a tout ca a salta depuis hier, mais oufff on part demain...dur dur...il fait proche 40degré, horrrrible, vivement les icebergs de Patagonie ! il y a meme un...carrefour
ici , toi qui en parlait a Uyuni !


grosses bises a partager avec la family !


ana



blandine fege 24/11/2008 09:41

Grace à ton Papa,je peux enfin t/ecrire et te dire que nous pensons très fort à vous deux!!
Vos images sont Magnifiques !!!!
Ici la neige est là ,et nous allons tous bien..
Nous t/embrassons très très fort et te souhaitons bonne route !!
A+ Blandine ( Babinou )

Les Vél' Andeuses 28/11/2008 17:06



hè ma babinou, coucou !


je savais pas que tu suivais aussi, quelle famille ! :-)


embrasse les petits, j espere que tout va bien, gros gros bisous !


ana



DILOU 23/11/2008 21:15

Salut anne laure,
Là c'est emmanuelle (ta cousine)! J'ai régulièrement de tes nouvelles par maman. Elle même en prend sur le site et par coco!
J'espere que vous trimez pas trop même si les paysages ont l'air superbes. Merci pour ta carte, elle nous a fait bien plaisir. Surtout gardez le moral, la santé et encore plus important : Soyez PRUDENTES!!! Emmanuelle

De gros bisous à mon poupon adoré. J'ai été très touchée par ton petit mail que tu nous as passé en direct et ta jolie photo ( Tu es superbe!!!). Encore merci pour toutes ces descriptions et photos par l'intermédiaire de ce blog (Bonne idée entre nous !!!) Je peux suivre votre voyage au jour le jour et vivre avec vous vos péripéties si belles et éprouvantes.

Gros bisous. Ta dilou

Les Vél' Andeuses 23/11/2008 22:56



coucou bibi, coucou ma petite tatie ! ca me fait plaisir de vous lire ici ! vive la technologie, hein, mais je t'imagine taper au clavier comme maman..1 lettre par minute... ah ah ah !! en tout
cas vous m' impressionnez toutes les 3 !... mais zaza reste the best, elle est une super douée du net...


gros bisous a partager avec tous !


the poupon :-)