Chiloé a Chile Chico...Joyeux Noël à tous !!!!

Publié le par Les Vél' Andeuses

Pour commencer cette Newsletter, nous voulons vous souhaiter à tous un très joyeux Noël et une excellente fin d'année.

Nos familles nous manquent déjà, car pour l'une et l'autre, c'est notre 1er Noël loin des Nôtres, mais tel à été notre choix cette année et nous l'assumerons ma foi, dans un joli petit resto ce soir, 24 décembre, à Chile Chico, comme prévu...

Qui sait, peut être encore de nouvelles rencontres...on voit pas mal de cyclos arriver, souvent seuls...entre voyageurs solitaires, on va bien arriver à se regrouper !! :-)


Quoiqu'il en soit, nous pensons très fort à nos familles à cet instant et les jours à venir, et nos amis restent toujours très présents dans notre coeur et nos pensées.


Merci à vous tous qui nous suivez et nous encouragez : tous vos messages sont très précieux pour nous !!
Soyez tous récompensez de votre générosité !!


   


LA CARRETERA AUSTRALE...


Tracée il y a plus de 30 ans à travers montagnes et volcans, végétation exubérante, rivières torrentueuses, lacs, fjords...entrecoupée de plusieurs passages en bac ou ferry, la carretera australe commence à Puerto Montt pour s'achever à Villa O'Higgins (petite bourgade paumée, non loin de la frontière avec l'Argentine), parcourant ainsi plus de 1100 Kms de paysages incroyables, sans compter que le climat y est souvent rude.

nous longeons la Carretera australe...

Nous en aurons eu un avant goût (220 Kms en 4 jours), de Coyhaique à Puerto Tranquilo, ce petit port juché le long du lac Général Carrera (le plus grand du Chili).

A mon grand regret, nous avons à peine le temps de la consommer qu'il nous faut déjà bifurquer via l'Argentine, mais en 4 jours, nous aurons goûté à la splendeur de cette route sauvage, aux paysages surprenants...luttant parfois contre la pluie et les rafales de vent impressionnantes !! 


La Carretera Australe est très convoitée par les cyclos ; tous ceux qui se lancent à l'assaut de ses pistes, savent qu'il faudra tôt ou tard faire face à une nature déchaînée, mais c'est aussi le prix à payer pour s'émerveiller !  

 

Revenons donc sur ces quelques jours passés...et comme vous allez le constater, les Velandeuses ont toujours des tas d'anecdotes à vous raconter !!! Hi hi hi


Mardi 16 décembre, nous quittons Chiloé, accompagnées de nos amis cyclos japonais et de 2 autres filles cyclos Suisse.

 Fumi et Naomi ont payé le supplément de 4000 pesos chiliens (environ 5 euros), comme nous, pour avoir des cabines couchette.

Comble du hasard, on se retrouve dans la même cabine de 4 personnes, alors qu'on a pris nos billets à 1 semaine d'écart et 2 lieux différents !!

Trop forts ces cyclos !!

Les 1ères heures de bateau sont mouvementées , c'est la tempête (petite, j'vous rassure), mais le bateau tangue... burks, j'ai envi de vomiiiiiiir !!

La position couchée sera bien la meilleure !! Ca me rappelle un vague souvenir de vacances en famille : Calvi-Nice (Corse) en Ferry par Force 10 !! Double buuuurks !! :-)

Roooon piiiiich, roooon piiiich

Après une excellente nuit pour nous tous (finalement), nous passons la journée à flâner dans le bateau entre bouffe, sieste, séquences TV...c'est le luxe !!

Le temps est couvert et pluvieux durant toute notre traversée, nous ne profiterons donc pas du paysage... quel dommage !!

Le bateau fait qq hâtes dans différents ports : c'est à Puerto Cisnes que les 2 suissesses nous quitterons.
Nous arrivons à Puerto Chacabucco à 22h, au lieu de 17h : on commence à avoir l'habitude !! Les voyages apprennent la patience, croyez-moi !!
Petit hic supplémentaire...

notre bateau ne peut pas accoster à l'endroit prévu et décharger ses véhicules car la place est occupée par un autre Ferry, en partance pour Puerto Montt.

L'équipage nous informe que nous ne pourrons récupérer les vélos que dans qq heures. Tous les touristes ayant des voitures partent en hôtel, tandis que nous restons, les 4 cyclos dans le bateau, en attendant que les choses bougent.

Je décide d'aller à la recherche d'un hospedaje, puisque nous avons un peu de temps devant nous. Fumi et Naomi m'accompagnent, Ana reste au chaud sur le bateau. Il est 23h lorsque nous déambulons dans les rues sombres de Pto Chacabucco.

Le 1er hospedaje ne répond pas au coup de sonnette, le deuxième est trop cher pour les qq heures où nous allons y dormir, nous décidons de retourner au bateau et de planter la tente près du port dès qu'on nous aura libéré nos vélos.
Nous arrivons tranquillement au poste de contrôle, à qq mètres du quai, quand soudain, le garde de nuit nous interpelle, après nous avoir vu passer :
-Ehhhh, votre bateau n'est plus au port, il est en mer... là-bas !! dit'il en nous le montrant du doigt.
-Comment ????? c'est une blague ???

mais, mais...le chef de bord nous a dit qu'on avait 2h de temps devant nous pour aller nous ballader, et qu'ils ne bougeraient pas d'ici !!! Grrrr...je rumine !!
-Ne vous inquiétez pas, dès que le Ferry aura libéré la place, votre bateau pourra amarrer au port ! En attendant, allez vous mettre à l'abri dans l'office !

Notre ferry de Naviera Australe

Bon...Y'a plus qu'à attendre !

On meurt de faim et on tombe de sommeil, l'office qui nous accueille est glaciale (pas de chauffage), et nos amis japonais sont vraiment pas assez habillés... 3h du matin... toujours rien !

Notre bateau est encore au large, le Ferry occupe toujours la place ; je m'impatiente et retourne au poste de contrôle pour voir où ça en est.

Le garde (très gentil) passe un rapide coup de fil qui confirmera que notre bateau est planté en mer toute la nuit et qu'il nous faudra attendre... 8h du matin !!!

Je retourne à l'office dépitée, Naomi et Fumi sont aussi découragés !! On regrette à ce moment là d'avoir quitté notre bateau...
Pendant ce temps...lilalilalaaaaa....Ana, au large, se fait bichonner par le personnel de bord, qui lui apportera des bananes au miel pour caller son estomac !!!

Bon, elle n'a pas bien dormi non plus, mais elle était au chaud, et avait même la TV !! Encore plus dégoutés !!! Grrrrrrrrr....
Mon histoire touche bel et bien à sa fin à 8h du matin...nuit pourrie, pas mangé, peu dormi...mais on en rigole encore !!!

Nous quittons Fumi et Naomi sur le quai...peut être nous reverrons nous quelque part sur la route ?! En tous cas, ces japonais sont toujours aussi sympas et rigolos !!! Toujours le sourire, on les adooore !!

Nous sommes donc jeudi 18, un rapide petit dej. à Pto Chacabucco, et nous prenons la route de Coyhaique à 80 kms d'ici (asphalte).

Nous faisons halte à 15 kms du départ à Puerto Aisen, dans un énooooorme supermercado !! Ca fait 2 mois qu'on avait pas eu autant de choix !! 1h à déambuler dans le supermarket, juste pour les victuailles de midi, mais quel plaisir de pouvoir choisir !!!

C'est vrai que manger est un vrai plaisir pour nous, vous l'aurez remarqué !! lol  
La route est belle, sans difficultés ; nous longeons de belles prairies à l'herbe rase et verte, nous nous émerveillons de voir tant de fleurs aux couleurs multiples, le tout dans une ambiance montagneuse, aux cîmes parfois enneigées.

Vaches, chevaux, moutons pessent tranquillement sur ces étendues sauvages, toutefois cloturées. Ici, au Chili, peu de surfaces restent libres, on peut voir des clôtures de partout.

Fleurs de saison...

A 16h, nous arrivons à Coyhaique, jolie ville moderne touristique. Nous dormons en hospedaje.  
Nous sommes Vendredi 19, et il nous reste tout juste 5 jours et plus de 400 kms pour arriver à Chile Chico, petite ville de 4000 habitants, située au bord du lac géneral Carrera.

Nous souhaitons y passer Noël, mais savons d'avance qu'il nous faudra un moyen de transport à moteur pour y arriver à temps !!

Nous quittons Coyhaique vers 15h30 après une matinée mouvementée, le temps est très orageux mais il nous faut avancer alors...avançons...sous la pluie :-((( Nous poserons la tente 40 kms plus loin, dans un champs encerclé par les barrières, mais personne à vue, alors...on fait le mur !! 


Ana se réjouit de cuisiner avec son nouveau réchaud au gaz appelé "réchaud d'Amour", tandis que je m'évertue à réanimer notre réchaud essence, mais nada !!!  

Ahhh, mon réchaud d'Amoooour...

La nuit se passe, sous la pluie, et notre réveil pourtant matinal se termine en grasse mat. et ptt dej. au lit, en attendant l'accalmie qui nous fera repartir !!

Pffff... Départ à 10h, c'est pas dans nos habitudes !!, mais en Patagonie, il faut oublier ses petites habitudes de vieilles filles (lever 6h, déjeuner 13h, souper 19h, coucher 21h), car le temps ne prévient pas et nos journées s'adaptent au rythme du climat et de notre motivation du moment...suivant le temps !! :-)

Cette journée sera entrecoupée d'averses et d'éclaircies, qui subliment d'ailleurs le paysage et les couleurs !!
Nous arrivons à Villa Cerro Castillo (petit village planté au pied d'une montagne aux allures de forteresse médiévale, d'où son nom) sous une pluie battante et trempées jusqu'aux semelles de nos chaussures pourtant Goretex !! Ce soir, on fait pêter l'Hospedaje !!!


Quel bonheur d'arriver dans une petite maison familiale, aux chambres très coquettes, petit poêle à bois au salon, ambiance conviviale... C'est parti pour la séquence séchage du matos et réparation du réchaud essence, qui nécessite en fait un bon décrassage (que nous n'avons jamais fait en 3 mois !!!

Nous les filles, on croit toujours que ce genre de truc, c'est auto-nettoyant !!! Bahhhh nooooon !!!)


Après une excellent nuit, on déjeune en compagnie de 2 architectes et 1 ingénieur, venus ici quelques jours pour participer à un projet gouvernemental de restauration de l'ancienne école du village, amenée à être réhabilitée en musée : le secteur est de plus en plus touristique, de part la carretera australe qui le traverse, et les vestiges de peintures rupestres.

La discussion est passionnante, mais...faut aussi qu'on pédale !!!

Dur de partir...on décolle encore tardivement ...

Dès la sortie du village, le bitume laisse place à une piste un peu caillouteuse, mais celle-ci va très vite s'améliorer.

Nous aurons sûrement parcourues nos meilleurs kilomètres de piste sur cette Carretera australe, un vrai plaisir, tellement notre portion a été roulante.

Jamais connues de pistes aussi roulantes !!

Nous traversons des plaines marécageuses, où imergent d'innombrables arbres morts. Les montagnes dominent toujours le paysage. Au milieu de cet univers cahotique coule un rio, aux couleurs parfois vert émeraude. Encore des vues saisissantes. En début d'après-midi commencent de grosses rafales de vent qui nous obligent carrément à descendre du vélo. Alors, on lutte, vent de face, et parfois, on attend simplement que le courant d'air passe. Vient s'y ajouter une pluie fine, qui nous motive à poser rapidement le campement au bord du Rio, alimenté par les cascades venant des montagnes. On s'endormira au son des chutes d'eau !!!
Ahhh, j'oubliais, mon réchaud ne marche plus à nouveau, cette fois c'est la pompe !!! Y'en a maaaaarre. Mais je résisterais et trouverais la solution...très prochainement...j'espère !!!

Nous sommes le Lundi 22 décembre, il est 8h du mat., nous partons pour le petit village de Puerto tranquilo à 90 kms de là ; la route est bonne, malgré la pluie qui ne cesse durant toute la matinée. Nous longeons une vallée mortifère, paysage apocalyptique où trônent des centaines d'arbres morts, aux milieux des touffes d'herbes marécageuses...

ce sont apparemment les ravages du volcan Hudson, qui est entré en éruption en 1991. Mais la nature reprend toujours ses droits et la végétation redevient très vite dense.

La forèt qui suit cette vallée est très humide et fertile.

Dommage que la pluie nous gâche un peu le paysage...

Apocalypse now...


Nous arrivons en fin d'après midi, sur les rotules, à Puerto Tranquilo, après avoir longé le Lago Général Carrera sur une trentaine de kms, mais quel bonheur pour les yeux : ses couleurs changeantes peuvent aller du bleu turquoise au vert émeraude, il est vraiment majestueux.

Nous passerons la nuit en Hospedaje, après s'ètre fait éclater le ventre (encore... on devrait arrèter de le dire, ça fait pas très sérieux, çaaa !!!) avec l'excellent repas de la douania.

Le lago General Carrera

Au matin, nous faisons qq recherches dans le village pour savoir s'il existe des passages de bus pour Chile Chico : nous sommes le 23, dernier délai pour rejoindre notre lieu de destination.

La route est trop longue (reste 170 kms) et en mauvaise état pour que nous le faisions à vélo. Il nous faut trouver un moyen de transport rapide, mais la Carretera australe, c'est aussi le bout du monde, et les bus ne passent parfois qu'une fois par semaine !!! Pour info, il y en avait un ce matin à 7h... il est 10h !! Arghhhhhh.... plus de passage de bus avant qq jours, si ce n'est de petits collectivos (minibus, 12 places) déjà overbookés...et oui, c'est Noël !!

De puerto Guadal, à 70 kms de là, il est plus facile de trouver un bus pour Chile Chico, mais il faut déjà y arriver !!!
Bon...pas de panique, y'a du passage...on y croit !!

Au bout d'1h de poirôte, toujours rien...un homme sort de sa caravane, il organise des sorties sur le lac pour aller voir les cavernes de marbres, magnifiques galeries creusées par l'eau. L'excursion dure 1h30, et il nous la propose à moitié prix soit 8 euros.

Alors, c'est partiiiiii..... On embarque avec un couple de chilien bien marrant, dans une petite barque bien profonde...sauf qu'on dirait du polystyrène !!

La mer est déchainée !!!... ah pardon, c'est un lac... eh ben, aujourd'hui, on dirait pas !!

L'aller se passe pas trop mal, on roule sur les rouleaux de vagues, mais le retour... on a cru couleeeeeeeeeeeer !!! On avait les vagues de face, de gros creux comme à l'océan, qui faisaient valser notre barquette comme un yoyo !! 


Ana et moi criions comme des truies, tandis que le couple de chilien rigolaient !!!

Heureusement que notre "chauffeur" était vraiment bon et qu'il maniait la barre comme personne !!!

 Mais le spectacle valait le coup !! Sculptures artistiques de l'eau, lissage parfais des formes...

Sculptures naturelles...

De retour sur la terre ferme (c'est sûr, on préfère le vélo au bateau !!), on s'offre un ptt repas à la vue des éventuels 4*4 ou camions qui pourraient passer à vide.

 Arrive un groupe d'israéliens en sac à dos, qui se posent juste à côtés de nous pour faire du stop. On discute 2 min. et ils attendent aussi une éventuelle voiture pour aller... devinez où ???

Chile Chicooooooooo !!! Pffff....

ca nous complique la tâche !! 
Un bus arrive alors au village, avec un pneu crevé et décharge un nouveau groupe de touriste (israéliens encore !!!), qui devinez quoi....

se rajoute au 1er groupe d'israéliens pour faire du stop !! Arghhhhhhhhhhhh....

et nous n'avions pas vu un peu plus loin qu'il y avait encore 2 autres filles, le pouce tendu et les sacs à dos au bras. C'est foutu !!!

Il n'y a déjà pas bcp de passage (finalement), mais si en plus, nous sommes 10 à lever la main...

ca va être dur !!

On décide du coup d'aller faire un tour sur le net, et de revenir un peu plus tard, d'autant qu'on a eu pour info qu'un collectivo arrive vers 18h et repart demain matin à 7h pour Chile Chico. 

On espère que d'ici là, les israéliens seront partis... mais 2h plus tard, on les retrouve dans un café !!!

On les voit partir, tandis que nous restons au bord de la route, en espérant trouver le collectivo de 18h et réserver nos places pour demain 24 décembre...

dernier jouuuuuuuur et dernière chance !!!! 19h... toujours rien. Nous sommes devant la station service, à l'entrée du village (ce sont toujours les meilleurs plans stop... sauf aujourd'hui !!),

quand soudain...

un sexagénaire en bleu de travail, dans une vieille chevrolet nous interpelle et nous demande où l'on souhaite aller ?! Il nous dit qu'il part peut être à puerto Guadal tout à l'heure, mais qu'il a encore 2 ou 3 choses à faire. Pas de souci.... on ne bouge pas !!!
30 min. plus tard, le voilà qui débarque et nous ouvre les portes de son van !!

Coooooooool, on charge les vélos dans sa fourgonnette et nous voilà partie pour 2h de piste, le long du lago, avec des points de vue magnifique !!

On sert un peu les fesses car il a la pédale d'accélérateur facile et sur des pistes gravillonneuses, on n'est pas vraiment tranquille, mais cooooonfiance !!

Notre chauffeur s'appelle Raoul, et est plutôt très bavard. il nous explique qu'il va travailler pendant les fètes et sera sûrement seul...un bon gars, vraiment.

On arrive à Puerto Guadal (où l'on trouve très vite des places dans un collectivo pour le lendemain 7h). Raoul nous propose de partager les frais d'une Cabaña, sorte de mobile home, tout confort, avec cuisine équipée, 2 chambres, et poêle à bois. Impeccable.

Pour le remercier, nous lui préparons un bon repas, tandis qu'il nous sort le grand jeu... champagne et vin blanc !! Journée unique encore et pleine d'imprévues.

C'est ce qui fait le charme des voyages et souvent les meilleurs souvenirs !!

Notre ami Raoul...finalement heureux !!

Nous laisserons notre ami Raoul au petit matin, et après 3h de minibus, nous arrivons enfin à Chile Chico !! Youhouuuuuuuuuuuu
On se pose dans un hospedaje sympa, avec cuisine et salon indépendants. Ce soir, on se fait un bon petit resto (réservation faite) et déjà, on sent que ce petit Noël, même si on est loin de vous, sera différent c'est sùr mais charmant !!

 La messe est prévue à 23h, et c'est avec émotion que nous irons nous joindre à vous par la pensée.
JOYEUX NOEL de nous 2.

On vous aime.


Sandrine  


       

      

Publié dans Archives Decembre...

Commenter cet article

daniele et marc poussin 14/01/2009 16:36

Quelle merveilleuse aventure !!et que de merveilleux souvenirs
Bonne Année 2009 pleine de bonnes choses!!
merci de nous faire vivre votre expérience à ,travers vos textes et photos Bonne route BIses Daniele et Marc thonon

Les Vél' Andeuses 20/01/2009 00:21


Enchantée de voir votre message, ca fait tellemnt longtemps... mais je sais que vous avez des nouvelles par mamie. J'espère que vous allez bien, tous et que les filles sont aussi heureuses dans
leur vie que nous le sommes Steph et moi ! Gros bisous à vous et que la santé soit bonne pour 2009 (pensée toute particulière pour Danielle). Je vous embrasse bien fort, et espère bien vous revoir
un de ces 4 à Thonon !! sandrine 


achard 13/01/2009 14:19

quel plaisir de visiter votre site, toujours de superbes photos et un blabla grandiose. Bonne et heureuse année.
Pierre de la Boulonniere.

Alexandre 12/01/2009 10:15

Bonne Année mon Anne Laure !!

la famille combe 10/01/2009 18:38

nous venons de decouvrir votre blog et vos magnifiques photos
plein de bisouxxx et continuez bien votre merveilleuse aventure

Les Vél' Andeuses 20/01/2009 00:33


Coucou à vous !! quel plaisir d'avoir un message de vous !! J'espère que tout va bien pour vous et que bébé a toujours la pêche (il faudra qd mm que je le rencontre ce petit bout, un de ces 4 !!).
1000 zibous de sandrine
PS : Clairette, la dernière fois qu'on a dù se voir, j'étais encore à la fac je crois, non ?! la hoooonte !! ca passe !


christian 09/01/2009 18:04

un petit coucou de l' observatoire on vous observe a la lunette .le parc n'a pas changer il fait toujours aussi beau (rire) bonne année a toute les deux amitié @++++et la bise chez vous...... le Stephanois Christian le jardinier

Les Vél' Andeuses 09/01/2009 20:53


coucou Christian ! trop fort le coup de la lunette :-)
j'espere bien que le parc n'a pas changé, il est si beau comme ca ! peut etre un peu enneigé...bonne année et grosses bises a toute la famille !
ana