Bariloche-Puerto Montt...nos premières traversées en bateau

Publié le par Les Vél' Andeuses

Bariloche,
20h de bus, pas moins, c'est tout le temps qu'il nous faudra depuis Mendoza, pour rejoindre cette ville, aux faux airs de Chamonix !

C'est ainsi qu'elle est souvent décrite dans les guides touristiques, mais à nos yeux, elle n'en a pas le charme, outre les magnifiques Araucarias (arbres coniques aux longues branches piquantes) qui trônent un peu partout dans la ville (papa, maman, vous rêveriez d'en déraciner un pour le jardin !!! :-))))). 

Araucaria de la plaza principale

En hiver, Bariloche est la station de ski chic des argentins !!

Le centre ville regorge de magasins de marque et de touristes bien sûr !!!

Nous, le seul truc qui nous intéresse vraiment, c'est une bonne dégustation de chocolat dans l'une des nombreuses boutiques aux vitrines alléchantes !!!

Ni une, ni deux ... chocolat chaud au soda pour moi, café glacé pour Ana, le tout accompagné d'un succulent gâteau au chocolat meringué et qq variétés de chocolats....

Arghhhh...on frôle la crise de foie !!!! 

mmmmmm....on se régale !! 

Ca ne nous empêchera pas le bon resto du soir avec une spécialité d'Argentine, la "parilla" (viande grillée au feu de bois) : excellent !!

Bon, je finis la séquence gastronomique pour parler de choses plus sérieuses (même si pour ne rien vous cacher, les bons p`tits plats, on adoooore ca !!!).

Nous restons 2 nuits à Bariloche, installées dans un charmant petit hôtel de routard au bord du lac Nahuel Huapi (plage privée siouplait !!!). 
Pour rejoindre Puerto Montt, il nous faudra traverser 3 lacs en bâteau, car aucune route ne permet d'en faire le tour. Une seule compagnie assure le transfert tous les jours de la semaine et à heure fixe et unique : 8h30 à l'embarcadaire qui se trouve à 25 kms de Bariloche !!

Pffff... nous devons nous lever à 5h du matin pour assurer...même pas le temps de visiter le musée du chocolat qui est sur notre route !! Vous comprendrez la grosse déception de Sandrine !! lol


Samedi 6h, 1ers coups de pédales dans une ville en ébullition, les jeunes rentrent de fiesta...fin de semaine oblige !! Le jour se lève tout juste, nous longeons le lac et découvrons les magnifiques chalets, aux airs de Chamonix cette fois (on comprend mieux la comparaison !!!).

On se croirait dans nos Alpes !!

Les bords du lac Nahuel Huapi...

Les sommets des montagnes sont encore enneigés, mais pas suffisament pour la pratique du ski, n'oublions pas qu'ici, c'est l'été !!!  La route est magnifique, bordée de sapins et de genêts aux couleurs jaunes orangées...


Nous arrivons rapidement à Puerto Pañuelo, avant les bus de touristes qui viennent pour faire la traverser. Nous croisons 6 autres cyclos argentins, en tenues sportives, venus passés 2 jours entre Bariloche et Petrohue.

Les vélos sont sagement attachés au ponton du bâteau, il nous faudra 1h pour rejoindre l'autre bout du Lago Blest. Durant la traversée, 3 coups de klaxon saluent l'île où se trouvent les restent de Fransisco Moreno, qui donna son nom au célèbre glacier de Patagonie, le Perito Moreno, que nous verrons d'ici quelques semaines.


Arrivés à Puerto Blest, nous reprenons les vélos pour 3 kms de piste, dans une ambiance de forêt équatoriale ; nous rejoignons rapidement le lac suivant, le Lago Frias...

le bâteau nous attend...même scénario... on charge les vélos, tandis qu'un bus transfert les touristes d'un port à l'autre... arrivés en avance avec les autres cyclos argentins qui font les liaisons en pédalant, comme nous, on prend les meilleures places du bâteau, hi hi hi !!!  


Les traversées sont toujours aussi belles, les montagnes encore enneigées dominent des forêts denses...pas une âme qui vive, nous sommes dans des parcs nationaux ultra protégés !! 

Reflets...

20 min plus tard et nous voilà de nouveau sur la terre ferme !

 Il est 11h du matin, le prochain et dernier lac à traverser se trouve à 27 kms de piste, et le dernier bâteau à 16h... tranquiiiille....

5h pour faire 27 kms, c'est fastoooooche pour les Vélandeuses, sauf que.... gloups... la piste est harchie pourrie (presque pire que le Lipez... si, si), ultra caillouteuse et casse-gueu... 4kms de montée, 10 kms de descente et le reste en plat...

nous sommes heureuses de le faire dans ce sens !!! Bien que crispées sur nos freins, nous apprécions cette nature brute, forêt luxuriante, fleurs des champs et digitales pourpres en pagaille, le long d'un rio bleu-verdoyant alimenté par les glaciers... c'est magnifique !

Un beau mélange s'offre à nos yeux, et la journée est superbe ; la température avoisine les 35 degrés, ce qui est exceptionnel pour la saison parait t'il (10 de moins en général).   
Nous croisons même vaches, moutons et... laaaamas (pourtant, nous sommes à moins de 1000m d'altitude !), mais ils ont l'air d'avoir la belle vie ces animaux là... ils frôlent l'obésité !!! :-)


Nous passons la frontière chilienne, 3 kms avant l'arrivée au port !!

Comme les chiliens n'acceptent aucun transit de fruits, légumes, charcuteries, fromages, il me faut jeter un restant de nourriture ; Ana plus téméraire, cache son fromage au fond d'une sacoche ...

"nooooon, hors de question de leur laisser !! zuuuuut !!!"

Coup de bol, le douanier n'a pas l'air motivé pour la fouille et nous laisse passer sans discussions, en nous précisant bien de cocher les lignes "rien à déclarer" !!! :-)

Pfffff... si j'avais su !!!  
15h pétante, nous arrivons au village de Peulla, au bord du Lago Todos los Santos, réputé pour la clarté de son eau vert émeraude et le volcan Osorno qui le domine, aux flans blancs de neige et dont la parfaite forme conique nous rappelle notre merveilleux Licancabur !   

Le volcan Osorno... et une mouche volante !


1h30 de traversée pour arriver au petit port de Petrohue... fin de journée entre vélo et bâteau... il est 18h, reste à trouver le lieu du bivouac !!

Eh oui, nous sommes passées au Chili et têtes de linottes que nous sommes (2 balances, tu m'étonnes !!!), nous sommes parties sans faire de change !!

Pas de pesos chiliens pour poser notre tente au camping de Petrohue... nous tentons le seul hôtel du port (il prend la visa), mais 150 dollars la nuit, non merci !!!

On préfère l'aventure et la fraude, nous !!

Malgré les panneaux "Interdiction de camper dans le parc", nous décidons de tenter le bivouac sauvage, à l'abri des regards (bof ! comme d'hab., les Vélandeuses ne savent pas être vraiment discrètes !!). 5 Kms de piste plus tard, un petit chemin de terre à travers des buissons et en bordure du lac nous tend les bras !!!


Booooooon, on voit un peu les 4*4 passer, mais on espère qu'eux ne nous voient pas (trop), malgré nos matelas thermarest rose bonbon, et nos polaires bleues flachies !!! 
C'est le top pour nous ! Petite toilette fraiche à l'eau du lago, bruit de torrent pour nous bercer toute la nuit... on a dormi comme des bébés !!!


Au petit matin, c'est la grisaille ! Nous sommes à 80 kms de Puerto Montt, mais la route est assez vallonnée avec de bons coups de cul (langage de cyclos, pardon)... nous passerons finalement la nuit suivante à Puerto Varas (20 kms de Puerto Montt), jolie petite ville située sur les bords du lac Llanquihue.

Arrivée à Puerto Varas

 Nous dormons dans un hospedaje fort sympathique à l'ambiance chaleureuse et aux lits douillets, tenu par une allemande.

Le petit dej. du matin est super copieux et pas cher, on n'hésite pas une minute. Nous remarquons 2 autres bicys avec porte bagage et sacoches Ortlieb, dans le garage de l'hôtel. Nous nous croisons ce matin avant de partir et ohhhhh surprise...

nous retrouvons notre couple de suisse sexagénaire, croisé rapidement sur le salar d'Uyuni !!! Que le monde est petit !!! 
Ils font le même parcours que nous, avec un peu de chance, nous nous recroiserons bientòt sur l'île de Chiloé, d'ici 2 à 3 jours. 
Nous sommes à Puerto Montt aujourd'hui, il fait beau, il est 18h15, nous allons reprendre la route en direction de Pargua, petite ville côtière, à 60 kms de Puerto Montt, où nous prendrons un bac demain soir pour l'île de Chiloé.

La nuit tombe vers 21h, et plus nous allons descendre vers le pôle sud, plus les journées vont être longues.


A la recherche d'un joli bivouac pour ce soir, après qq kilomètres de route, nous vous envoyons pleins de pensées pour cette nuit.
Muchos besos a todos y hasta luego !!!
Sandrine  

 

Publié dans Archives Decembre...

Commenter cet article

sandrine 24/10/2016 20:28

Voiture, je ne crois pas, Tente, tu pourrais oui, mais est ce que ca vaut le coup pour 1 nuit ?? Autant acheter des velos...ca sert toujours !! :-)

Faustine 23/10/2016 03:31

Ok merci! Avez vous croisé des voitures sur la route dans l'espoir de faire du stop pour ne pas payer le tour organisé hors de prix de turistour? Ou serait il possible de le faire à pied et trouver un refuge sur le chemin ou encore acheter une tente pour camper?
Merci!

Faustine 22/10/2016 03:26

Hello, super article!! Est ce que vous vous souvenez le nom des bateaux pour faire la traversée des 3 lacs? On cherche les horaires pour le faire par nos propres moyens et pas payer le tour organisé à 200 dollars!! Merci

sandrine 22/10/2016 18:48

Aucune idée Faustine, ca fait 7 ans que nous avons réalisées ce périple, et je n'ai noté cette info nulle part. Je me demande si nous n'avons pas pris les infos et resa à l'hospedaje de Bariloche. Essaie peut etre de demander aux hotels...Bon courage et beau voyage. Sandrine

Madrid 14/12/2008 20:12

Je trouve que les news st bien espacees ...Belles photos ms attention aux bestioles ds les buissons ...demain j ose esperer un message En attendant tt le monde ici vs embrasse et vs confie a Marie en ce d attente de Noel Z.a Z

Les Vél' Andeuses 15/12/2008 15:12


coucou ma tatie...demain oui tu auras photos et articles...on attend notre bateau ...on aime mieux ecrire le soir...tu sauras tout.. hihi ...toujours sur notre ile
mille bisous


Sébastien 13/12/2008 22:46

Salut les vélandeuses,
Je détiens la 15eme vagabonde et je suis actuellement, entre Esquel et Trelew en Argentine en partance pour la côte atlantique et particulièrement, la peninsule Valdes. Vers Noël, je vais descendre en bus à el Calafate pour voir un peu Torre del Paine, Périto moreno et Traverser la frontière chilienne par el Chalten pour remonter la carratera.
J'ai suivi un peu votre blog et se serait un plaisir pour moi de vous rencontrer sur cette même piste ou ailleurs, je vous laisse mon mail, stephinot@yahoo.fr.
Je reste dans le sud chili jusqu'à fin janvier.
Salut et bonne route.
Sébastien